Saint Bernard et Mâtin Espagnol en Liberté

Forum de discussion, d'informations et de partage entre amoureux responsables du Saint Bernard et du Mâtin Espagnol
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion






Partagez | 
 

 Le saint Bernard au service de l'armée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christie, administrateur
Admin
avatar

Messages : 23454
Date d'inscription : 17/04/2011
Age : 66
Localisation : 49 Maine et Loire

MessageSujet: Le saint Bernard au service de l'armée   Mer 16 Mai - 17:39

Le saint Bernard au service de l'armée

Après le cheval, le chien occupe une place importante dans l’Armée où il rend de très grands services. Le premier cours de chiens de liaison eut lieu aux Pléiädes en 1928, mais c’est en 1934 qu’on crée un Centre de chiens de guerre, reconnu en 1936 par le Département militaire fédéral. Le Centre dresse et forme les bêtes qui seront versées aux détachements des divisions et brigades de montagne.

Tout comme le soldat, le chien passe son école de « recrues ». Durant trois semaines, deux à trois heures par jour, le jeune animal suit un drill sévère, apprend à se coucher, à se dresser, à s’asseoir, à rester immobile au geste et à la voix. On lui enseigne à ramper, à apporter des objets, à sauter des obstacles, etc. Il faut de la part du dresseur beaucoup de patience et de psychologie, flatter la bête, la récompenser, recommencer 500 fois le même mouvement. Il ne sert à rien de frapper, le chien ne comprend plus ce qu’on attend de lui.



Prêts au départ !

Une bonne paire de chiens tirent facilement quelques centaines de kilos. (Doc N/M 7906)


La liaison est la principale tâche du chien et l’on choisit de préférence pour ce genre de travail des bergers allemands ou belges qui sont rapides et d’une fidélité à toute épreuve. Il y a deux genres de liaison : la première, dite par orientation, exige deux maîtres et deux chiens. Dans ce cas l’animal a connaissance préalable du parcours. Deuxièmement la piste artificielle. Le chien suit à la trace un liquide que l’on répand au moyen d’un appareil spécial sur le cheminement qu’il aura à parcourir. La piste artificielle est simple et avantageuse surtout lors d’une progression rapide dans le terrain de détachements et de patrouilles.

Le dressage est long, on débute sur de petites distances et on allonge de plus en plus. Un bon chien de liaison ne doit jamais quitter sa piste, ni aboyer ; il porte ses messages autour du cou dans une capsule d’aluminium. On peut également lui faire dérouler une bobine de fil téléphonique qu’il portera sur le dos.

Certaines bêtes réalisent de véritables performances : tel le fameux « Dick » qui parcourut une piste difficile de 13 km. En 28 minutes.

On dresse le chien sanitaire à la recherche des blessés. On a recours à un moyen ingénieux : le chien porte au cou un « témoin », sorte de tube de cuir.



Le "témoin" de cuir que les chiens sanitaires portent au cou (Doc N/M 7910) et la capsule que le chien porte au cou et qui contient les messages à transmettre. (Doc N/M 7911)


Sitôt qu’il a découvert un blessé dans le terrain, il prend dans sa gueule le « témoin » et accourt vers son maître. Ce dernier suit alors l’animal qui le conduit à l’emplacement. Ainsi le chien ne touche pas le blessé et ne lui arrache plus, comme par le passé, sa coiffure ou un pan de son vêtement.

Ce système est simple, mais il faut parfois des semaines de patience pour que le chien comprenne ce qu’on attend de lui.



Colonne de chiens traînant des voiturettes sur un champ de neige. (Doc N/V 6442)


Le procédé est le même dans le cas de l’avalanche. Le chien sent qu’un être humain est enfoui sous la neige et se met à gratter. En peu de temps un animal bien dressé peut découvrir plusieurs personnes et les sauver si les secours parviennent à temps. Il est appelé à rendre de réels services dans les détachements alpins.

Enfin les chiens peuvent porter des charges pour ravitailler en munitions, en vivres, en médicaments ou en courrier des postes d’accès difficile et établir la liaison avec des groupes isolés. Ils se faufilent si adroitement que les balles auront de la peine à les atteindre.



Un Saint-Bernard que l'on sert comme chien porteur. (Doc. N/M 6454)


Notre reportage montre quelques phases de l’entraînement des chiens dans un Centre et sur le terrain.


Lieutenant Verrey


© ECHO ILLUSTRÉ (Saripress) no 4, 24 janvier 1942.


Source : http://www.notrehistoire.ch/article/view/345/

***************************************************
*Je vous souhaite de passer de bons moments sur le forum!*

On n'a pas deux coeurs, l'un pour l'homme l'autre pour l'animal, on a du coeur ou on n'en a pas.
Lamartine


********************************************

Revenir en haut Aller en bas
http://christieportraitise.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le saint Bernard au service de l'armée   Mer 16 Mai - 18:05

super...et...c'etait tous des poils courts...et, au niveau education, ils avaient dejà tout compris...!!
y a que certains rustres pour essayer de "dresser", au moyen de coups...ou de muselière..si tu vois ce que je veux dire.....
Revenir en haut Aller en bas
Christie, administrateur
Admin
avatar

Messages : 23454
Date d'inscription : 17/04/2011
Age : 66
Localisation : 49 Maine et Loire

MessageSujet: Re: Le saint Bernard au service de l'armée   Mer 16 Mai - 18:08

aaah la fameuse muselière !!! oui oui je vois ....

très intéressant ce reportage ....

***************************************************
*Je vous souhaite de passer de bons moments sur le forum!*

On n'a pas deux coeurs, l'un pour l'homme l'autre pour l'animal, on a du coeur ou on n'en a pas.
Lamartine


********************************************

Revenir en haut Aller en bas
http://christieportraitise.e-monsite.com
Christie, administrateur
Admin
avatar

Messages : 23454
Date d'inscription : 17/04/2011
Age : 66
Localisation : 49 Maine et Loire

MessageSujet: Re: Le saint Bernard au service de l'armée   Ven 7 Sep - 10:17



Des saint Bernard pendant la 1ère guerre mondiale ...

***************************************************
*Je vous souhaite de passer de bons moments sur le forum!*

On n'a pas deux coeurs, l'un pour l'homme l'autre pour l'animal, on a du coeur ou on n'en a pas.
Lamartine


********************************************

Revenir en haut Aller en bas
http://christieportraitise.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le saint Bernard au service de l'armée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le saint Bernard au service de l'armée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le saint Bernard au service de l'armée
» B'Chanel Saint Bernard LOF (SHPA Le Havre 76)
» Vigo mâle Saint Bernard, 1 an - refuge Aunay sur Odon
» Saint-Bernard mâle âgé d'1 an (abandon:urgent)
» Le Saint Bernard va devenir officiellement chien de boucheri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Bernard et Mâtin Espagnol en Liberté :: Le Saint Bernard :: Infos, reportages sur le Saint Bernard-
Sauter vers: